Sauté de porc à la diable

Difficulté: facile
Temps de préparation + cuisson: 15min + 1h
Coût: moyen
Quantité (nb parts): 4

Nostalgique de la palette à la diable (bourrée d'additifs je la fuis maintenant comme la peste), j'ai cherché à retrouver le goût de la viande de porc cuisinée à la moutarde

Ingrédients
- 500 g d’épaule de porc fraîche, bio de préférence
- 2 oignons
- 1 navet
- 1 poireau
- 4 carottes
- 1/2 pot de moutarde forte
- 1 verre d’eau
- 1 feuille de laurier
- 1 c à S de graisse de canard

Préparation
1. couper la viande en dés ou mieux en tranches de 1 cm
2. mettre la cocote sur feux moyen et y faire fondre la graisse
3. ajouter la viande, remuer
4. ajouter les légumes coupés en dés, remuer
5. diluer la moutarde avec le verre d’eau, ajouter dans la cocote, mélanger
6. ajouter la feuille de laurier
7. faire cuire à couvert, feu doux, 45 mn : la viande doit être fondante

Remarques
Servir bien chaud avec des pommes de terre à la vapeur.

J'aime cette recette:

Par Laziza le 2 octobre 2007 (dernière modification le 31 août 2009)


5 commentaires

  • 0952516931 dit :

    bonjour,
    Le régime Seignalet préconisant une température de cuisson maximale de 110°, comment faites-vous, dans de nombreuses recettes données pour cette catégorie de régime, pour ne pas dépasser ce seuil tout en faisant revenir ou cuire dans poêle,sauteuse,casserole?

  • Fabio dit :

    bonjour,

    il est vrai qu’il est risqué de faire revenir à la poële car les 110° peuvent être rapidement atteints.
    La modération est donc de mise. Ne laissez pas revenir trop longtemps comme jusqu’à obtenir une coloration trop brune.

    Par exemple pour des oignons revenus dans un peu d’huile, prévoyez un feu doux et un peu plus de temps pour les saisir. Dès qu’ils sont translucides, vous pouvez considérer qu’ils sont suffisament revenus.

    Pour la viande, si vous voulez respecter à la lettre les recommandations du Dr Seignalet, ne la saisissez pas.

    Personnellement je ne pense pas qu’une saisie « raisonnable » remette en cause les bénéfices du régime à partir du moment où le reste de la cuisson reste inférieur à 110°.

    Considérez aussi votre état pour vous autoriser de légers compromis. Vous trouvez vous en période de crise ou plutot en période de rémission ?

    Notez qu’il est important aussi de continuer à se faire plaisir en mangeant, une clé pour « tenir » le régime dans le temps.

  • Laziza dit :

    Bonjour

    Le volet cuisson à moins de 110° est sans doute l’un des moins strictement respectés, peut être parce que, contrairement à l’exclusion du lait et des céréales, il n’est pas immédiatement vital.

    Tout ce qui cuit à l’eau ne dépasse pas 100° quelle soit la hauteur de la flamme sous la casserole. C’est quand on utilise une graisse que la température risque de monter plus fort.

    Si on veut s’efforcer de respecter les 110/120° de température, dans une recette comme celle-ci, on démarre à feu doux le temps de faire fondre le gras et de « saisir » les morceaux de viande et de démarrer la cuisson.
    Pour la suite je mets parfois ma cocote en fonte dans le four que je règle sur 120°. Je me suis procuré un petit thermomètre de four pour étalonner avec précision car on peut rarement se fier aux indications du fabricant pour connaître la température exacte. (Thermomètre pour cuisson de la pâte FIMO / fournitures pour travaux manuels).

    Pour les cuissons à la poêle comme crêpes et galettes, je les fais à feu doux et je couvre la poêle pour garder la chaleur : ainsi les crêpes sont un peu moles et pas très dorée mais quand même cuites.

  • 0952516931 dit :

    Merci pour cette réponse détaillée,j’en ferai bon usage.
    Bonne journée.
    Roseluce.

  • Laziza dit :

    J’avais oublié à quel point la sauce est crèmeuse !
    Pourtant, la recette ne comporte ni matières grasses ni féculents, juste la moutarde que la cuisson adouci et qui donne cette sauce délicieuse.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URL

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.