Gigot de 7h

Difficulté: facile
Temps de préparation + cuisson: 15min + 7h10
Coût: moyen
Quantité (nb parts): 8

Une recette de tradition légèrement adaptée pour être compatible avec les restrictions de régime. Les saveurs n'en sont pas en reste pour autant !

Ingrédients
- 1 gigot 2,4kg désossé et paré (garder os et parures).
- 250g d’oignons
- 250g de carottes
- 350g de tomates
Bouquet garni composé de:
- 1 branche de thym
- 2 feuilles de laurier
- 1 branche de celeri
- 1 bouquet de persil
- 3 gousses d’ail
Pour le bouillon:
- 35cl de vin blanc sec
- 2l de bouillon de boeuf ou volaille (ou eau)
- 20cl d’huile d’olive
- 2càc sel, 1càc poivre en grains, 1càc de coriandre

Préparation
Note: prévoyez un plat style cocotte pouvant acceuillir le gigot et fermer complètement de manière assez hermétique
Note: demandez au boucher de désosser, parer le gigot et de ficeller la viande. Récupérer les parures.

1. Faire préchauffer le four à 100°. Préparer tous les légumes et réserver:
– détailler les carottes en rondelles épaisses
– préparer la branche de celeri
– couper les tomates en gros cubes
– émincer les oignons
Confectionner un bouquet garni avec le thym, le celeri, le persil, le laurier, le poivre, la coriandre
2. Commencer à chauffer le bouillon dans une casserole (facultatif)
3. Dans la cocotte, faire dorer légèrement dans un peu d’huile d’olive le gigot sur tous les côtés.
Pendant ce temps:
Dans une poêle, faire revenir les parures dans un peu d’huile d’olive. Ensuite verser le tout dans la cocotte. Ajouter le bouquet garni et faire légèrement suer.
3. Ajouter les légumes, le vin blanc, puis le bouillon (ou l’eau)
4. Mettre au four à 100° pour 5h à 7h (il n’y a pas de sur-cuisson possible !)
5. Pour faire une sauce d’accompagnement, passer une partie du reste de bouillon dans une passoire et verser liquide filtré dans une poele. Faire réduire à feu vif.

Remarques
Une recette qui peut s’appliquer à tout morceau de viande à braiser. La réalisation est facile, et même pratique pour recevoir: il est impossible de trop cuire à cette température (100°), la chair de la viande ne durcit pas, reste moelleuse et parfumée.

J'aime cette recette:

Par Fabio le 30 juillet 2007 (dernière modification le 31 août 2009)


Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URL

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.